illustration Ville Dohen

La Ville Dohen

Gîte rural en Côtes d'Armor

La Ville Dohen

Bienvenue à la Ville Dohen

Gîte de France - 3 épis - 2 ou 3 personnes (+ 1 bébé)

Nichée au fond d'un village breton préservé, (localisation) à 7 km des plages de St Jacut de la Mer se trouve cette longère décorée de meubles de famille, de tableaux anciens et de bibelots rapportés des quatre coins du monde. 

Composée, au rez-de chaussée, d'un grand salon avec une belle cheminée traditionnelle (bois sur demande), bibliothèque et TNT/lecteur de DVD et d'une cuisine bien équipée, claire et spacieuse et d'une salle d'eau avec wc. À l'étage, 1 grande chambre avec 1 grand lit (en 140) et 1 petite chambre avec 1 lit-bateau en 120 de large (pour une personne de moins d'1m50) ; sur le palier, un wc avec lavabo. Equipement de bébé à disposition. (lit, chaise haute). 

Voir la description détaillée et les photos 

Parking dans une cour privative fermée ; terrasse de 40 m² ; chaises-longues ; parasol ; jardin clos de 160 m² sur une propriété de 3 ha.


Sont INCLUS : eau, électricité et le chauffage central au gaz. 

En option : draps, linge de maison et de toilette ; du bois pour la cheminée et le ménage au départ.

La "Ville Dohen" ... quel drôle de nom

Vous verrez beaucoup de "Villes" en Bretagne : rien à voir avec leur taille (ce sont des habitations isolées ou des hameaux de quelques bâtiments)... 

Cela vient tout simplement du mot latin villa, qui désignait une grosse ferme avec tous ses bâtiments et ses champs. 

Au mot "Ville", on rajoutait le nom de l'agriculteur qui avait construit les premiers bâtiments - un certain "Dohen" dans notre cas - afin de différencier cette Ville-là de toutes les autres aux alentours. 

Autre variante : on partait du nom du fondateur (Bourdon, par exemple) et on ajoutait la finale "- ais", en féminisant le nom ainsi créé : "La Bourdonnais" (ou "La Giclais", bâtie par un certain Gicquel). 

Beaucoup de ces "Villes" sont restées des exploitations agricoles comme à l'origine, mais certaines, comme la Ville Dohen, sont devenues des résidences permanentes ou secondaires lorsque l'exploitation s'est arrêtée.